Sage Paie : Mettez-vous en conformité

Pour rappel, Microsoft ne prend plus en charge le support des systèmes d’exploitation Windows XP ou Vista devenus obsolètes.

Aujourd’hui, Sage prend le relais et annonce l’arrêt de la compatibilité des applications Sage Paie avec les systèmes d’exploitation XP et Vista au 1er septembre 2016.

Vous êtes concernés si :

  • Vous êtes équipés d’une application Sage Paie pour SQL avec un moteur de base de données Microsoft SQL Server 2005,
  • vous êtes équipés d’un logiciel Sage Paie avec un système d’exploitation Windows Server 2003.

La nouvelle version Sage Paie V8.01 à venir au 1er septembre 2016, ne fonctionnera plus avec ces systèmes d’exploitation.

Vous devez donc impérativement vous mettre en conformité avant l’ installation de cette nouvelle version de Sage Paie.

Prenez rapidement contact avec nos équipes pour valider ensemble la conformité de votre environnement ou mettre en place les actions nécessaires :

Nous vous accompagnerons dans la migration de vos postes de travail vers une version Windows 7 ou supérieure et validerons avec vous le bon fonctionnement de votre logiciel Sage Paie dans ce nouvel environnement.

sage-logo-compatibilite microsoft-logo-compatibilite

Anticipez la fin du support Windows Server 2003 !!


Microsoft n’assurera plus le support de Windows Server 2003 à compter du 15 juillet 2015 (Source Microsoft). Comme pour Windows XP, Microsoft, puis tous les éditeurs ne proposeront plus de mise à jour et n’assureront plus les compatibilités matériels et logiciels.
 





Les risques encourus concernent en premier lieu le serveur, point central du système d’information de l’entreprise, mais ce sont l’ensemble des postes qui seront impactés sur les applications : messagerie, outils comptables, logiciels métiers, antivirus, etc…
Cela touche le bon fonctionnement de votre activité et il est par conséquent indispensable de l’anticiper.



Depuis une trentaine d’années, nous vous accompagnons et nous vous conseillons dans l’évolution de votre système d’information.
Nous vous proposons une étude personnalisée pour définir la solution la plus pertinente selon votre système d’information.
Désormais, les nouvelles technologies offrent plusieurs choix :
Selon vos attentes et vos besoins, plusieurs choix seront possibles :

    • L’évolution vers Windows Server 2012

Dans ce cadre, nos techniciens certifiés Microsoft se chargeront de la mise en oeuvre de ce nouveau serveur et de la migration des données et  applications actuellement en place

    • L’évolution vers une solution externalisée

Inforsud Diffusion dispose d’un datacenter sur son site de Bozouls (12) dans lequel vos applications et données pourront être hébergées en toute sécurité.

  • L’évolution vers la virtualisation de vos serveurs

Inforsud Diffusion propose des solutions innovantes de virtualisation permettant d’optimiser la disponibilité de vos applications et ainsi vous affranchir de pannes matérielles.




Réalisez en quelques clics le diagnostic de votre parc informatique en remplissant le formulaire ci-dessous.
N’hésitez pas à prendre contact avec votre commercial attitré, ou avec notre commercial sédentaire Bruno Giard par téléphone au 05 62 16 76 03 ou par mail : bruno.giard@inforsud.com.
 

 

Civilité MMmeMlle
Votre nom (obligatoire)
Votre prénom
Votre société (obligatoire)
Votre email (obligatoire)
Téléphone professionnel
Nombre de serveurs :
Nombre d’applications hébergées :
Quel est votre frein pour une migration vers WS 2012, le cloud ou une solution de virtualisation :


Sharepoint 2010



La dernière mouture de gestion collaborative de documents à la mode Microsoft nommée Sharepoint 2010 est sortie juste avant l’été 2010. Alors, que faut-il attendre de cette nouvelle mouture ? En résumé … Pleins de bonnes choses car les quelques points abordés dans ce sujet sont loin d’être exhaustifs .
Quelques changements de nomenclature
Nous ne parlons plus de Windows Sharepoint Services mais de Sharepoint Foundations, pour la partie gratuite de Sharepoint 2010. La version gratuire n’est par contre plus incluse dans l’installation classique de Windows Server 2008 et doit faire l’objet d’une installation spécifique.

Un grand changement d’orientation web…
Sharepoint 2010 est plus orienté Web que ses versions précédentes. A titre d’exemple, il est possible d’intégrer des vidéos dans les pages, des applications Silverlight sans installation de produits supplémentaires, d’aller plus loin dans la modification du thème sans pour autant être développeur (voire de créer un thème à partir de PowerPoint … mais ça, nous ne l’avons pas encore testé ! ). Votre navigateur va donc devenir votre véritable outil de travail au quotidien !

Et moins déroutant pour les utilisateurs d’Office 2007 et 2010 !
Toute l’administration et l’utilisation d’un site se base désormais le fameux Ruban disponible dans la suite Office. L’affichage de pop-up en lieu et place des différentes pages d’administration imbriquées (cachées) dans les différents sous-menus simplifie grandement l’accès aux fonctionnalités. Au vu de la démonstration réalisée par Microsoft, voilà qui est moins déroutant pour les administrateurs de sites, moins déroutant pour les utilisateurs familiers du monde Office, mais un peu plus surprenant pour les utilisateurs des applications Web « standard » dans lesquelles la notion de Menu est toujours très relative.

Quelques nouvelles fonctionnalités
Microsoft introduit la notion de liasse de documents. Avec cette nouvelle fonctionnalité, il est possible d’initialiser en quelques clics tous les documents relatifs à une même opération (un projet, un appel d’offres…etc.). Ces documents sont liés entre eux et peuvent donc être déplacés d’un seul bloc.
Concernant les workflows, Microsoft mise sur leur mise en œuvre via notamment Visio 2010. En effet, dans ce nouveau Visio, se trouvent des templates spécifiques à Sharepoint 2010 qui permettent de créer des processus. Il suffit alors d’exporter ces processus sous un format spécifique puis de les importer à la création du workflow avec possibilité de réutiliser des process mis en œuvre.
Il y en a bien sûr quelques autres toutes aussi sympathiques mais relatives à la version payante du produit (nouvelles fonctionnalités dans la recherche avec la prévisualisation, création de sa propre taxonomie, politique de rétention de documents, gestion de communautés…etc.).

Pour résumer, la nouvelle version de Sharepoint est très séduisante et complètement intégrée au monde Office considéré comme le standard de l’entreprise. Et pour la montée en version ? Il semblerait que Microsoft ait prévu un outil d’aide à la migration avec vérification des différents modules… « tout se passera facilement, dixit Microsoft, sauf si vous avez des développements spécifiques ». Il ne vous reste plus qu’à tester, ou à nous contacter pour que nous puissions vous montrer tout le bien que nous pensons de cette nouvelle version.

Windows 7 – Des choix cornéliens ?


Après avoir vu les pré-requis de la migration vers Windows 7, puis les nouveautés de l’interface utilisateur de Windows 7, nous vous proposons ce mois-ci de vous aider dans les différents choix à réaliser avant toute installation de Windows 7.
Premier choix à faire, celui de la version. Si la plupart d’entre vous utiliseront la version Professionnelle, sachez qu’il existe 4 versions de ce nouvel OS :

  • La version Starter est réservée aux netbooks. Certaines fonctionnalités ont été enlevées pour privilégier autonomie, vitesse de démarrage, et gestion des différents réseaux disponibles sur ces mini-ordinateurs.
  • La version Familiale Premium est orientée multimédia et utilisation familiale. Le partage de photos, de vidéos, de musique est particulièrement simplifié. Windows Media Center fait dorénavant partie de cette édition et permet ainsi une expérience ordinateur/télévision très enrichie.
  • La version Professionnelle comme son nom l’indique est orientée pour le monde de l’entreprise. Le mode de compatibilité avec Windows XP vous assurera une compatibilité sans faille de toutes vos applications fonctionnant actuellement sous Windows XP. La gestion des emplacements réseaux permettra aux plus nomades d’entre vous de récupérer automatiquement des personnalisations (imprimante par défaut, partage réseaux, …) en fonction de votre localisation (bureau, maison, hotel, …). A noter que ces éditions suivent le principe des poupées russes, et la version Professionnelle embarque donc toutes les fonctionnalités de la version Familiale.
  • La version Intégrale ajoute à la version professionnelle les notions de chiffrage des données, fonctionnalité qui pourra intéresser les plus prudents d’entre vous.
  • Il apparait donc que dans le monde de l’entreprise, la version professionnelle est fortement conseillée, et seules les entreprises exigeant un niveau de sécurité élevé utiliseront la version intégrale.

    Le second choix à faire, plus technique celui là, est celui du 32 ou 64 bits. Si les serveurs (et systèmes adéquats) utilisent depuis plusieurs années déjà le mode 64 bits pour améliorer la rapidité de traitement des données, ce n’était pas encore le cas des postes de travail. Windows 7 est la première version à supporter ce mode 64 bits dont le principal avantage est de permettre le support d’une mémoire vive supérieure à 4 Go (3,7 exactement). Oui, mais il y a bien un inconvénient à ce mode 64 bits : la compatibilité des drivers, et dans une moindre mesure des applications. En effet, si la plupart des applications tourneront aussi bien en 32 qu’en 64 bits, certaines applications ne fonctionneront pas correctement dans un environnement 64 bits. C’est également le cas pour les drivers de votre ordinateur (carte son, touchpad, …) qui peuvent se mettre à avoir des fonctionnement aléatoires.
    Le choix entre les deux versions doit donc se faire sur des arguments purement techniques. Si vous avez besoin de plus de 4Go de RAM (développeur, graphiste avancé, …) vous utiliserez la version 64 bits, en faisant attention aux problèmes mentionnés plus haut. Pour les autres, nous vous conseillons de rester en mode 32 bits, en attendant que le mode 64 bits devienne plus mature d’ici quelques années.

    Le choix de la version Professionnelle en mode 32 bits restera donc la version de référence dans le monde de l’entreprise, mais quelques nouveaux profils peuvent apparaitre pour les personnes ayant des besoins bien spécifiques !

    Si vous souhaitez avoir notre avis sur certaines fonctionnalités, ou domaines de Windows 7, n’hésitez pas à le dire en nous laissant un commentaire ou en nous envoyant un email !

Windows 7 – Une interface en mouvement


Après avoir vu les pré-requis de la migration vers Windows 7, nous vous proposons de faire un tour d’horizon des nouveautés de l’interface utilisateur de Windows 7.
Windows AeroLe grand changement, et d’importance, de Windows 7 est l’arrivée du nouvel environnement graphique nommé « Aero ». Comme chacun le sait, la partie la plus visible d’un système opératoire comme Windows est bel et bien son interface graphique. Hors, sur ce domaine, Microsoft avait quelques longueurs de retard sur le leader en la matière Apple. Après quelques débuts hésitants dans Windows Vista, Aero arrive avec quelques nouveautés qui devraient rendre votre expérience d’utilisateur, plus simple, plus rapide et donc … plus efficace. Productivité, c’est bel bien l’énorme valeur ajoutée de ce nouvel environnement graphique de Windows 7 !

La barre des tâches : Une clé du succès

Premier changement d’importance qui sautera aux yeux de tout utilisateur novice de Windows 7: la barre des tâches ! Cette dernière a subi un sérieux lifting : fini la petite barre grise chère aux fans de Windows 2000 et XP, et bienvenue dans un monde plus simple, plus transparent, plus « aérien » ! Voici quelques-unes, au delà de la partie visuelle, des nouveautés apportées à cet élément clé de l’environnement:

  • Une plus grande taille pour permettre aux interfaces tactiles de fonctionner correctement. Cela pourra ravir ceux d’entre vous qui utilisent des équipements industriels et qui étaient obligés de mimer des gestes de souris avec leur doigt ! Cette interface là est résolument tournée vers le futur en prenant en compte ce paramètre depuis son origine.
  • Des applications « épinglées » pour permettre un accès plus rapide. Vous utilisez un nombre limité d’applications sur des bases journalières ? Celles-ci pourront dorénavant trouver leur place directement sur cette barre, et y resteront ! Ainsi plus besoin de chercher ce fameux raccourci, d’encombrer son arrière-plan de bureau, ou encore de chercher la fameuse fenêtre au milieu des dizaines d’autres ! En effet, les application épinglées, une fois démarrées, resteront accessibles depuis ce même icône ! Efficacité quand tu nous tiens !

  • L’affichage de miniatures des fenêtres réduites lorsque l’on passe la souris au dessus de l’icône. Certainement un des ajouts les plus « sexys » et des plus utiles ! Plus besoin de se souvenir de ce fameux nom de fichier … Juste à quoi il ressemble, ce qui, vous en conviendrez, est tout de même plus simple !

    Pinned applications
  • Un menu démarrer remodelé lui aussi. Comme à son habitude il vous présentera directement les applications les plus utilisées, mais une fonctionnalité trouvée au préalable dans des utilitaires externes comme Launchy fait une entrée remarquée. Une fois le menu démarrer ouvert, une boite de recherche (préactivée) vous permet de saisir les premières lettres de votre application, permettant de simplifier l’affichage des applications présentées en supprimant celles ne répondant pas aux critères choisis. C’est tout simplement quelques précieuses secondes gagnées à chaque ouverture de programme ! Pour les plus experts d’entre vous, adeptes des raccourcis clavier, la suite de touches suivantes Windows,calc,Entrée vous permettra par exemple d’ouvrir la calculatrice, et ce sans aucun clic de souris ! Efficacité, Efficacité !!!
  • Et j’en oublie … Mais il faut un peu de surprises !

La gestion des fenêtres : Performance, Transparence, et grands écrans !

Si les changements de la barre des tâches sautent aux yeux, ceux présents dans la gestion du fenêtrage sont plus subtils mais tout aussi surprenants ! Encore une fois l’objectif ciblé par Microsoft est de simplifier et optimiser ce composant, notamment au vu des tailles d’écrans devenus de plus en plus importants. Voici donc quelques unes de ces nouveautés.

  • Fenêtres côte à côte : Snap it ! Vous voulez comparer deux fichiers Excel côte à côte sur votre nouvel écran 21″. Fini les 10 minutes de préparations pour bien aligner vos deux fenêtres. La fonction Snap permet de faire cela simplement. Prenez votre fenêtre et faites la glisser sur le bord gauche (ou droit) de votre écran. Elle se redimensionnera alors automatiquement pour occuper exactement la moitié de votre écran ! Simple et rapide ! A noter que si vous glissez cette fenêtre sur le haut de l’écran, elle prendra alors tout l’espace disponible !
  • Un peu de ménage ? Vos yeux sont dérangés par toutes les applications ouvertes simultanément derrière votre application principale ? Prenez votre fenêtre, secouez là à la mode Orangina, et elle restera la seule visible, les autres applications étant toutes réduites dans la barre des tâches. Encore une fonction très utile pour ceux d’entre vous qui possèdent de grands écrans et veulent un peu de concentration.
  • Le changement de fenêtre en image ! Le fameux Alt-Tab est lui aussi remodelé, et amélioré en vous offrant plusieurs possibilités. Si vous utilisez le raccourci alt-tab, vous aurez dorénavant le bonheur de voir apparaitre vos fenêtres en miniatures graphiques, ce qui est forcément plus agréable. Pour ceux d’entre vous adeptes de la 3D, le raccourci Windows-Tab vous offrira la même fonctionnalité mais en 3D, certainement pour donner un peu de perspective à votre environnement de travail !

  • Besoin de voir le bureau ? Posez votre souris sur le coin inférieur droit de l’écran, vos fenêtres deviendront alors toutes transparentes vous permettant de voir votre bureau. Simple mais appréciable !

Restent encore quelques nouveautés qui se situent plus du côté de l’agrément que de l’efficacité comme la possibilité d’avoir un papier peint de bureau qui change régulièrement (comme pouvait le faire votre écran de veille) ou encore une zone d’icônes de notifications (la partie droite de la barre des tâches) légèrement remodelée, mais nous ne pouvons tout de même pas dévoiler toutes les surprises !

Si vous souhaitez avoir notre avis sur certaines fonctionnalités, ou domaines de windows 7, n’hésitez pas à le dire en nous laissant un commentaire ou en nous envoyant un email !

Windows 7 – Prerequis et Migration

Cet article est le premier d’une série visant à vous faire découvrir ce système qui sera amené à devenir votre nouvel ami de tous les jours ! Premier article oblige, nous allons nous attarder sur les problématiques de migration vers ce nouvel environnement.

Brève Introduction


Cela n’aura échappé à personne, Windows7 est donc le nouveau cheval de bataille de Microsoft. Après le succès tout relatif de Windows Vista (moins de 15% de PC équipés), la firme de Redmond ne peut se permettre un nouvel échec. Aussi les grandes mesures ont été prises, notamment en termes d’implication du public professionnel dans la mise en œuvre de cet OS. En effet, W7 (c’est le petit nom de Windows 7) est un des premiers systèmes mis à disposition des partenaires, mais aussi du grand public, dès sa version Béta (version en cours de développement). Mais c’est bien sur le produit en lui même que les plus gros efforts ont été faits, pour notre plus grand plaisir ! W7 sera donc le premier système compatible avec la plupart des machines déjà présentes sur le marché (donc dans vos entreprises). De gros efforts ont par ailleurs été faits pour faciliter la gestion des matériels (les fameux drivers qui ont donnés tant de fil à retordre avec Windows Vista) ainsi que des « vieilles » applications au travers d’un mode de compatibilité spécialement prévu pour cela ! Mais ne dévoilons pas toutes les surprises, nous le ferons au fur et à mesure des articles !

Configuration Minimale technique


Avant toute chose, il conviendra de savoir si, comme annoncé plus haut dans cet article, votre(vos) machine(s) fera(feront) partie(s) des heureuse(s) élue(s). Microsoft ayant pour une fois plus gâté les utilisateurs (notamment les entreprises) que les constructeurs de machines, la probabilité que vous puissiez migrer vers ce nouveau système est grande. Pour ceux d’entre vous toujours adeptes de Windows 98, ou Windows 2000, il ne faut pas se faire trop d’illusion, par contre pour la majorité d’entre vous qui utilisez Windows XP les chances sont plus importantes.
La configuration minimale requise peut se vérifier en quatre points:

  • Un processeur cadencé à plus d’1Ghz
  • Au moins 1Go de mémoire vive
  • 16Go d’espace disque
  • Une carte graphique compatible DirectX9 avec un pilote Windows Display Driver Model (WDDM) 1.0 ou plus

C’est malheureusement bien ce dernier point qui risque de poser problème, notamment au niveau des ordinateurs portables. Cette dénomination « barbare » cache en fait un changement d’architecture des cartes vidéos (un peu comme nous sommes passés du Franc à l’Euro) qui pourra vous amener à changer votre carte graphique dans le meilleur des cas, ou votre ordinateur dans le cas le plus probable (nombre d’ordinateurs ont des cartes graphiques présentes directement sur la carte mère).
Afin d’ôter tout soupçon de vos esprits, rendez-vous sur la page de téléchargement du « conseiller de mise à jour W7 » de Microsoft disponible ici. En téléchargeant le programme proposé, vous saurez rapidement si oui ou non, votre ordinateur actuel est compatible avec W7.

La migration d’un ordinateur existant

C’est sur ce point très attendu que Microsoft a malheureusement failli ! En effet, les postes actuellement sous Windows XP ne pourront pas être migrés automatiquement et devront donc l’être manuellement. Cela ne veut pas dire que toutes vos données seront perdues lors du processus de migration, cela veut par contre dire que celui-ci passera préalablement par une sauvegarde des données personnelles et applicatives, une réinstallation complète des applications, puis une remise en place des données de personnalisation. Vous l’aurez compris, ce processus est forcément plus long et complexe que pour les utilisateurs de Windows Vista qui se voient là fortement récompensés pour leur loyauté, la migration se faisant dans ce cas là de manière quasi transparente !
Pour prendre brièvement la défense de l’éditeur, on peut se dire que Windows XP a maintenant plus de 9 ans, qu’il n’est plus supporté de manière « normale » depuis avril, et que le système ayant fortement changé, il était techniquement complexe de réaliser cette tâche de manière automatique !
Heureusement, Microsoft, conscient de l’embarras causé, a tout de même prévu un utilitaire permettant de faciliter le transfert des paramètres de personnalisation depuis votre poste Windows XP vers Windows Seven. Cet utilitaire permettra par exemple de transférer vos documents, paramètres de comptes, favoris internet, … Nous ne savons malheureusement pas à ce jour si les paramètres applicatifs seront tous sauvegardés et transférés, notamment pour les programmes non Microsoft.
Vous l’aurez donc compris, pour la majorité d’entre vous, la phase de migration ne se fera pas sans soucis, devra donc être planifiée et opérée de manière rapide afin de limiter le temps de non utilisation de vos ordinateurs.

Nous vous donnons rendez-vous dans la prochaine newsletter pour plus d’informations sur ce nouveau futur ami qu’est W7 !