Windows Server 2008 R2 : Un Atout majeur pour votre développement


Microsoft vient de sortir la version définitive de son système d’exploitation : Windows Server 2008 R2. Microsoft a choisi de ne pas nommer cette version Windows Server 2010 par souci de conservation de leur stratégie de versionning … C’est pourtant bien une révolution qui vous attend avec quelques changements majeurs dont la plus charismatique est certainement l’abandon définitif du 32 bits !
Reprenant les fonctionnalités et les caractéristiques de la version actuelle de Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2 vous permet de créer des solutions plus simples à planifier, à déployer et à gérer qu’avec les versions précédentes de Windows Server… Tout un programme pour vos administrateurs et nos consultants ! S’appuyant sur le haut degré de sécurité, de fiabilité et de performance de Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2 continue sa route en étendant ces principes aux ressources distantes de l’entreprise !
Voici les quelques points que nous avons retenus qui illustrent ces changements .

  • Amélioration de la plateforme applicative Web
  • Windows Server 2008 R2 inclut de nombreuses améliorations qui en font une excellente plateforme applicative Web. Il offre un rôle serveur Web amélioré, Internet Information Services (IIS) 7.5 et prend mieux en charge .NET dans une installation minimale Server Core. Les améliorations d’IIS 7.5 permettent aux administrateurs Web de déployer et de gérer plus facilement les applications Web, ce qui accroît à la fois la fiabilité et la capacité à monter en charge du serveur. En outre, IIS 7.5 présente des fonctions d’administration rationalisées et offre davantage de façons de personnaliser votre environnement de serveur Web.
    Les améliorations d’IIS et de la plateforme Web Windows, incluses dans Windows Server 2008 R2 sont essentiellement les suivantes : administration plus simple et prise en charge des applications Web, sécurité renforcée pour les applications Web, services de transfert de fichiers améliorés, possibilité d’étendre les fonctionnalités des applications Web, performances plus élevées et meilleure disponibilité pour les services et applications Web.

  • Virtualisation serveur et poste de travail
  • La virtualisation est devenue aujourd’hui un élément incontournable des centres de données. L’efficacité opérationnelle offerte par la virtualisation permet aux entreprises de réduire de façon importante la consommation électrique et les tâches d’exploitation (matérielles notamment). Windows Server 2008 R2 continue de se baser sur une version améliorée d’Hyper-V qui permet dorénavant la virtualisation de la présentation via les services Bureau à distance. Les services Bureau à distance (précédemment connus sous le nom de Terminal Services) virtualisent un environnement de traitement et isolent la partie traitement par rapport à l’affichage graphique et aux entrées/sorties. Ainsi, il est possible de faire exécuter une application sur un système tandis que l’affichage graphique, le clavier et la souris sont sur un autre système. La virtualisation de la présentation permet aussi bien de faire fonctionner une seule application qu’un bureau entier avec plusieurs applications. Inforsud Diffusion met aujourd’hui en oeuvre ces technologies au sein de son DataCenter pour vous offrir des services hébergés en toute simplicité !

  • Amélioration de la gestion de l’alimentation et administration rationalisée
  • La gestion permanente des serveurs dans le centre de données est une des tâches les plus gourmandes en temps pour les administrateurs. Toute stratégie d’administration que vous déployez doit désormais prendre en charge vos environnements physiques et virtuels. Pour vous aider dans cette voie, Windows Server 2008 R2 présente de nouvelles fonctionnalités pour simplifier sa propre gestion et pour réduire au minimum les tâches d’exploitation quotidiennes. Ces tâches simplifiées peuvent être exécutées sur le serveur ou à distance. La multiplication des ordinateurs physiques dans les centres de données a entraîné une augmentation importante de la consommation électrique. La réduction de la consommation électrique de chaque système vous permet de prendre en charge davantage d’ordinateurs physiques en consommant la même énergie, voire moins, qu’avant. En ces périodes d’éco consommation, ces aspect devient un élément important pour optimiser votre empreinte énergétique comme certains de nos clients ont chosi de le faire.

  • Montée en charge et fiabilité
  • Windows Server 2008 R2 peut faire face à des charges très importantes, tout en assurant un taux de disponibilité très élevé et une capacité dynamique à monter en charge. Plusieurs fonctionnalités ont été revues ou sont nouvelles ; elles permettent la prise en charge d’architectures processeurs sophistiquées, une amélioration de la subdivision du système d’exploitation en différents composants, et une amélioration des performances et de la capacité à monter en charge pour les applications et les services.
    Windows Server 2008 R2 est le premier système d’exploitation Windows conçu exclusivement pour les processeurs 64 bits. Il sait prendre en charge jusqu’à 256 cœurs de processeurs logiques dans une seule instance du système d’exploitation. Il inclut des améliorations dans les systèmes virtuels Hyper-V qui permettent de gérer jusqu’à 32 cœurs logiques dans un seul système virtuel. Toutes ces améliorations exploitent avec davantage d’efficacité votre matériel serveur mais offrent aussi davantage de fiabilité avec moins de verrous et davantage de parallélisme.

  • Parfaite complémentarité avec Windows 7
  • Windows Server 2008 R2 présente plusieurs fonctionnalités qui sont spécifiquement conçues pour fonctionner avec des ordinateurs clients sous Windows 7, par exemple : une connectivité à distance simplifiée pour les ordinateurs de l’entreprise grâce à DirectAccess, une connexion à distance sécurisée pour des ordinateurs privés ou publics en combinant l’Espace de travail distant, la virtualisation de la présentation et la passerelle du service Bureau à distance, et des performances améliorées pour les agences, succursales et filiales via BranchCache.

  • Une nouvelle édition pour les petites entreprises
  • Découvrez Windows Server 2008 R2 Foundation, la nouvelle édition de Windows Server 2008 R2 dédiée aux petites entreprises (jusqu’à 15 utilisateurs) !
    Windows Server 2008 R2 Foundation constitue une base sérieuse pour l’exécution des applications dans les petites entreprises. Cette plateforme prend en charge les principales fonctions informatiques comme le partage de fichiers et d’impression, l’accès à distance et la sécurité. En raison de l’environnement convivial et familier apporté par Windows, les entreprises sont rapidement opérationnelles.
    Conçu pour les petites entreprises de moins de 15 utilisateurs, WServer2008R2 Foundation est proposé à un prix compétitif et ne nécessite pas de CAL Windows Server spécifiques.

    Pour résumer, Windows Server 2008 R2 est une réelle évolution de votre système préféré et non une simple mise à jour. N’hésitez donc pas à envisager des migrations et à faire appel à nos consultants qui ont déjà plusieurs migrations à leurs actifs et sauront vous aider à déjouer les pièges de cette opération !

    La nouvelle version d’Exchange est arrivée


    La nouvelle version de la suite de messagerie Microsoft Exchange est disponible depuis la fin de l’année 2009. Comme les futures versions de la suite Office et de WSS, elle répond au doux nom d’Exchange 2010. Dans cet article, nous parcourrons les grandes nouveautés de cette version, ce qui devra vous permettre d’identifier si cette nouvelle version peut répondre à certaines des problématiques que vous rencontrez aujourd’hui dans l’utilisation de votre messagerie.

    Avant de voir les fonctionnalités, regardons un pré-requis important de cette nouvelle version. Le 64 bits est obligatoire, tout comme pour les autres logiciels serveurs de la gamme 2010 existante ou à venir. Matériels et systèmes d’exploitation devront donc impérativement gérer le 64 bits pour migrer.
    Côté fonctionnalités, cette nouvelle version de Microsoft Exchange vient principalement changer les approches d’archivage, de stockage, d’administration du serveur, et du client de messagerie web OWA, anciennement Outlook Web Access et rebaptisé Outlook Web App. Voici, point par point, un descriptif de ces nouvelles fonctionnalités :

    • L’archivage des .pst sur le serveur. Isabelle Scemla, chef de produit sur les communications unifiées de Microsoft, explique que « celui-ci est maintenant centralisé ; l’administrateur de l’entreprise peut créer une boîte d’archivage supplémentaire pour l’utilisateur, qui dépose alors ses fichiers .pst sur sa boîte d’archive en ligne, manuellement ou automatiquement. » L’utilisateur est donc en mesure d’accéder à ses archives via le client Outlook ou via le client Web OWA. Cette fonctionnalité va donc amener une réponse forte et cohérente de sauvegarde des archives de messages, traditionnellement présentes sur les postes des utilisateurs et donc bien souvent très peu sécurisées.
    • L’optimisation des ressources de stockage. « Exchange 2010 réduit les écritures sur disques et autorise le recours de disques moins performants » précise Cyril Beurier, consultant senior chez Avanade France. Le coût de stockage des boîtes aux lettres devrait diminuer en évitant l’utilisation de disque rapides et donc plus onéreux. La consolidation et l’optimisation des infrastructures, devenues un élément stratégique chez Microsoft, fait donc son apparition dans la messagerie.
    • Le partage natif des annuaires. L’emploi d’un outil de synchronisation d’annuaire n’est plus indispensable pour le partage global des adresses entre un serveur Exchange situé sur site et un serveur Exchange sur un autre site ou en mode hébergé. La coexistence avec la version BPOS (version hébergée des solutions Microsoft) s’en trouve ainsi améliorée. Les opérations de fusion/acquisition seront également fortement simplifiées grâce à cette fonctionnalité.
    • Une meilleure administration: L’architecture DAG (Database Available Group) a évolué afin de faciliter la réplication des données sur des architectures en cluster. Par ailleurs, le nombre de nœuds n’est plus limité à deux comme pour Exchange 2007, mais va jusqu’à 16.
    • La prévention des fuites. Dans Exchange 2010, il est possible de paramétrer des règles pour filtrer les messages par mots clés avant qu’ils ne sortent de l’entreprise, ou pour empêcher de les imprimer.
    • L’intégration avec Office Communication Server (OCS). L’intégration avec OCS, le serveur de messagerie unifiée de Microsoft, se poursuit : les fonctionnalités de présence et de messagerie instantanée sont disponibles également depuis l’interface Web OWA. L’envoi de SMS depuis le client Outlook a également été ajouté, et fonctionnera avec des téléphones acceptant le protocole ActiveSync.
    • Une interface Web OWA plus complète. Remaniée, elle supporte mieux les navigateurs Firefox et Safari. Les calendriers sont désormais disponibles en mode Web. Selon certains utilisateurs de la version bêta, OWA se rapproche fonctionnellement d’un Outlook sur poste. Cet apport rendra ainsi plus crédible la partie messagerie en ligne de l’offre BPOS de Microsoft, mais surtout l’utilisation dans le cadre de l’entreprise de la version « clientless » d’Outlook qui devrait se développer.

    Voici donc pour un premier tour d’horizon des fonctionnalités apportées par cette nouvelle version de Microsoft Exchange qui apporte ainsi de vrais réponses à des lacunes des versions précédentes. Nul doute que la version 2010 sera encore une fois une version de référence dans le monde de la messagerie, qui plus est dans un monde qui se rationalise et s’optimise !