La Société Générale et Sage ont échangé avec succès les premiers fichiers en protocole EBICS et proposent une solution opérationnelle à leurs clients



La Société Générale et Sage ont échangé avec succès leurs premiers fichiers sous le protocole EBICS1. La banque et l’éditeur de logiciels de gestion étaient donc au rendez-vous fixé par les instances interbancaires : depuis le 17 novembre dernier, les entreprises qui souhaitent remplacer le protocole ETEBAC2 par EBICS peuvent changer de mode de communication bancaire pour transmettre leurs ordres de paiement à leurs banques et récupérer leurs fichiers de relevés de compte.

En France, 90 000 entreprises sont concernées par la fin du protocole ETEBAC, en raison de la fin de commercialisation et de maintenance du réseau Transpac annoncée par Orange Business Services fin 2011.
Toutes les solutions Sage de gestion comptable, de gestion de trésorerie, de communication bancaire et de paie sont progressivement équipées, depuis le 17 novembre, de ce nouveau protocole, et peuvent communiquer avec le serveur Société Générale.

Le standard de communication EBICS a déjà fait ses preuves en Allemagne, où il est utilisé depuis janvier 2008 et compte aujourd’hui déjà plus de 100 000 entreprises allemandes utilisatrices.
Il comporte de nombreux avantages :

  • Il accepte tout type de fichiers, et notamment le format SEPA4,
  • Il garantit un niveau de sécurité comparable à ETEBAC, par le biais d’une signature personnelle électronique jointe ou disjointe à l’ordre de paiement,
  • Il permet un accès simplifié, par Internet.

En annonçant la mise à disposition du protocole EBICS au plus tôt, Sage et Société Générale ont ainsi marqué leur volonté de proposer rapidement une solution efficace de remplacement à leurs clients entreprises qui utilisent actuellement le protocole ETEBAC.