Retour sur les matinées Microsoft d’Albi

Le 28 Mai a eu lieu la troisième Matinée Microsoft organisée par Inforsud Diffusion. Après Toulouse et Rodez, nous étions présent en proximité d’Albi, dans le somptueux château de Labastidié à Florentin. Retour sur cette matinée dédiée à Windows Server 2012, Windows 8 Pro et Office 365.

header

C’est une quinzaine de personnes qui étaient présentes aux présentations et démonstrations de Windows 8 Pro, Office 365 et Windows Server 2012 animées par des experts de Microsoft plein d’humour, ainsi que notre expert technique Patrick Trouche.

ISD_journ_Msoft_05_28mai13_jpgLes participants ont su s’intéresser à ces nouveautés Microsoft, tout en se renseignant en posant des questions sur les sujets plus « délicats » comme le licensing,  la compatibilité avec d’anciennes versions d’Office ou encore l’utilisation de certains outils innovants et collaboratifs tel que LYNC. La transformation de la bureautique du mode classique en mode collaboratif a bien entendu surpris plus d’un participant, et a ainsi permis de projeter l’assistance dans des usages complètement différents et novateurs : usage de la messagerie instantanée plutôt que du traditionnel email, informations de présence et de disponibilité des collaborateurs, … Au delà de la bureautique, les grandes évolutions de Windows Server 2012 avec notamment une administration qui se centralise et se simplifie, ainsi que la mise à disposition de premières solutions de reprises d’activité, ont permis de donner une plus grande visibilité aux responsables informatiques présents de l’évolution de leurs taches quotidiennes de maintenance et surveillance des infrastructures.

A l’issue de cette matinée, un cocktail déjeunatoire a permis à nos participants d’échanger avec les experts Microsoft dans une ambiance plus conviviale afin d’approfondir quelques interrogations. Une tablette Windows 8 mise était également à disposition pour les désireux de tester cette nouveauté et de se faire leur propre opinion, au delà des préjugés et commentaires de la presse spécialisée. Microsoft a crée le slogan « l’essayer c’est l’adopter », et nos convives ont ainsi pu le confirmer ! En prime, deux chanceux ont pu repartir avec Windows 8 en cadeau.

 

Nous tenons à remercier tous les participants à cet évènement ainsi que nos accompagnateurs Microsoft !

Nous restons bien entendu à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations et vous accompagner sur les mises en œuvre de ces nouvelles solutions !

Vous trouverez çi-dessous les présentations projetées lors de cette matinée.

 

MN_2012 – Démonstrations Microsoft, Citrix, Sage

Durant ces deux jours, venez découvrir les dernières solutions de nos éditeurs partenaires.
Nous vous proposerons ainsi de tester la toute dernière version de l’OS que l’on ne présente plus : Windows 8 (et sa déclinaison Server). Vous pourrez ainsi découvrir comment, dès la fin de l’année, le passage entre le monde professionnel et le monde personnel, entre la tablette et le PC, se simplifie !
Venez également découvrir la nouvelle suite de productivité en mode Cloud Computing : Office 365. Vous pourrez ainsi tester l’intégration entre votre suite Office installée sur votre poste, votre téléphone portable Windows Phone, et les versions hébergées dans le nuage.
Découvrez également tout au long des deux jours nos démonstrations sur la Mobilité en Entreprise : L’impossible devenu possible ! Vous pourrez ainsi voir un « vrai » bureau Windows ou les « vraies » applications office sur un iPad, la saisie d’informations telles que des devis ou des commandes sur votre ERP … et bien d’autres cas d’usages jusqu’alors impossibles en situation de mobilité !
Rendez-vous sur notre stand pour découvrir toutes ces nouveautés en action !
Pour vous inscrire à cette conférence, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de la mélée numérique et y découvrir l’ensemble du programme, et vous inscrire pour participer aux conférences !

Sharepoint 2010



La dernière mouture de gestion collaborative de documents à la mode Microsoft nommée Sharepoint 2010 est sortie juste avant l’été 2010. Alors, que faut-il attendre de cette nouvelle mouture ? En résumé … Pleins de bonnes choses car les quelques points abordés dans ce sujet sont loin d’être exhaustifs .
Quelques changements de nomenclature
Nous ne parlons plus de Windows Sharepoint Services mais de Sharepoint Foundations, pour la partie gratuite de Sharepoint 2010. La version gratuire n’est par contre plus incluse dans l’installation classique de Windows Server 2008 et doit faire l’objet d’une installation spécifique.

Un grand changement d’orientation web…
Sharepoint 2010 est plus orienté Web que ses versions précédentes. A titre d’exemple, il est possible d’intégrer des vidéos dans les pages, des applications Silverlight sans installation de produits supplémentaires, d’aller plus loin dans la modification du thème sans pour autant être développeur (voire de créer un thème à partir de PowerPoint … mais ça, nous ne l’avons pas encore testé ! ). Votre navigateur va donc devenir votre véritable outil de travail au quotidien !

Et moins déroutant pour les utilisateurs d’Office 2007 et 2010 !
Toute l’administration et l’utilisation d’un site se base désormais le fameux Ruban disponible dans la suite Office. L’affichage de pop-up en lieu et place des différentes pages d’administration imbriquées (cachées) dans les différents sous-menus simplifie grandement l’accès aux fonctionnalités. Au vu de la démonstration réalisée par Microsoft, voilà qui est moins déroutant pour les administrateurs de sites, moins déroutant pour les utilisateurs familiers du monde Office, mais un peu plus surprenant pour les utilisateurs des applications Web « standard » dans lesquelles la notion de Menu est toujours très relative.

Quelques nouvelles fonctionnalités
Microsoft introduit la notion de liasse de documents. Avec cette nouvelle fonctionnalité, il est possible d’initialiser en quelques clics tous les documents relatifs à une même opération (un projet, un appel d’offres…etc.). Ces documents sont liés entre eux et peuvent donc être déplacés d’un seul bloc.
Concernant les workflows, Microsoft mise sur leur mise en œuvre via notamment Visio 2010. En effet, dans ce nouveau Visio, se trouvent des templates spécifiques à Sharepoint 2010 qui permettent de créer des processus. Il suffit alors d’exporter ces processus sous un format spécifique puis de les importer à la création du workflow avec possibilité de réutiliser des process mis en œuvre.
Il y en a bien sûr quelques autres toutes aussi sympathiques mais relatives à la version payante du produit (nouvelles fonctionnalités dans la recherche avec la prévisualisation, création de sa propre taxonomie, politique de rétention de documents, gestion de communautés…etc.).

Pour résumer, la nouvelle version de Sharepoint est très séduisante et complètement intégrée au monde Office considéré comme le standard de l’entreprise. Et pour la montée en version ? Il semblerait que Microsoft ait prévu un outil d’aide à la migration avec vérification des différents modules… « tout se passera facilement, dixit Microsoft, sauf si vous avez des développements spécifiques ». Il ne vous reste plus qu’à tester, ou à nous contacter pour que nous puissions vous montrer tout le bien que nous pensons de cette nouvelle version.

La nouvelle version d’Exchange est arrivée


La nouvelle version de la suite de messagerie Microsoft Exchange est disponible depuis la fin de l’année 2009. Comme les futures versions de la suite Office et de WSS, elle répond au doux nom d’Exchange 2010. Dans cet article, nous parcourrons les grandes nouveautés de cette version, ce qui devra vous permettre d’identifier si cette nouvelle version peut répondre à certaines des problématiques que vous rencontrez aujourd’hui dans l’utilisation de votre messagerie.

Avant de voir les fonctionnalités, regardons un pré-requis important de cette nouvelle version. Le 64 bits est obligatoire, tout comme pour les autres logiciels serveurs de la gamme 2010 existante ou à venir. Matériels et systèmes d’exploitation devront donc impérativement gérer le 64 bits pour migrer.
Côté fonctionnalités, cette nouvelle version de Microsoft Exchange vient principalement changer les approches d’archivage, de stockage, d’administration du serveur, et du client de messagerie web OWA, anciennement Outlook Web Access et rebaptisé Outlook Web App. Voici, point par point, un descriptif de ces nouvelles fonctionnalités :

  • L’archivage des .pst sur le serveur. Isabelle Scemla, chef de produit sur les communications unifiées de Microsoft, explique que « celui-ci est maintenant centralisé ; l’administrateur de l’entreprise peut créer une boîte d’archivage supplémentaire pour l’utilisateur, qui dépose alors ses fichiers .pst sur sa boîte d’archive en ligne, manuellement ou automatiquement. » L’utilisateur est donc en mesure d’accéder à ses archives via le client Outlook ou via le client Web OWA. Cette fonctionnalité va donc amener une réponse forte et cohérente de sauvegarde des archives de messages, traditionnellement présentes sur les postes des utilisateurs et donc bien souvent très peu sécurisées.
  • L’optimisation des ressources de stockage. « Exchange 2010 réduit les écritures sur disques et autorise le recours de disques moins performants » précise Cyril Beurier, consultant senior chez Avanade France. Le coût de stockage des boîtes aux lettres devrait diminuer en évitant l’utilisation de disque rapides et donc plus onéreux. La consolidation et l’optimisation des infrastructures, devenues un élément stratégique chez Microsoft, fait donc son apparition dans la messagerie.
  • Le partage natif des annuaires. L’emploi d’un outil de synchronisation d’annuaire n’est plus indispensable pour le partage global des adresses entre un serveur Exchange situé sur site et un serveur Exchange sur un autre site ou en mode hébergé. La coexistence avec la version BPOS (version hébergée des solutions Microsoft) s’en trouve ainsi améliorée. Les opérations de fusion/acquisition seront également fortement simplifiées grâce à cette fonctionnalité.
  • Une meilleure administration: L’architecture DAG (Database Available Group) a évolué afin de faciliter la réplication des données sur des architectures en cluster. Par ailleurs, le nombre de nœuds n’est plus limité à deux comme pour Exchange 2007, mais va jusqu’à 16.
  • La prévention des fuites. Dans Exchange 2010, il est possible de paramétrer des règles pour filtrer les messages par mots clés avant qu’ils ne sortent de l’entreprise, ou pour empêcher de les imprimer.
  • L’intégration avec Office Communication Server (OCS). L’intégration avec OCS, le serveur de messagerie unifiée de Microsoft, se poursuit : les fonctionnalités de présence et de messagerie instantanée sont disponibles également depuis l’interface Web OWA. L’envoi de SMS depuis le client Outlook a également été ajouté, et fonctionnera avec des téléphones acceptant le protocole ActiveSync.
  • Une interface Web OWA plus complète. Remaniée, elle supporte mieux les navigateurs Firefox et Safari. Les calendriers sont désormais disponibles en mode Web. Selon certains utilisateurs de la version bêta, OWA se rapproche fonctionnellement d’un Outlook sur poste. Cet apport rendra ainsi plus crédible la partie messagerie en ligne de l’offre BPOS de Microsoft, mais surtout l’utilisation dans le cadre de l’entreprise de la version « clientless » d’Outlook qui devrait se développer.

Voici donc pour un premier tour d’horizon des fonctionnalités apportées par cette nouvelle version de Microsoft Exchange qui apporte ainsi de vrais réponses à des lacunes des versions précédentes. Nul doute que la version 2010 sera encore une fois une version de référence dans le monde de la messagerie, qui plus est dans un monde qui se rationalise et s’optimise !