Windows 10 : votre environnement est-il compatible ?

Depuis le 1er novembre 2016, Windows 10, le dernier système d’exploitation de Microsoft est installé sur l’ensemble des ordinateurs nouvellement commercialisés, les constructeurs abandonnant les systèmes d’exploitation Windows 7 et Windows 8. Windows 10 PC

Vous serez donc prochainement amenés à installer des postes en Windows 10 dans votre environnement informatique et vous devrez vous assurez de la compatibilité de ce nouveau système d’exploitation avec vos logiciels et applications métiers :

windows 10

  • Soit dans le cadre de l’achat d’un ou plusieurs nouveaux postes :
    • vérification de la compatibilité avec vos antivirus, sauvegardes, logiciels spécifiques et périphériques utilisés : scanner, imprimante étiquettes, code barre …
  • Soit dans le cadre d’une migration de poste :
    • Pour les postes en XP, il est déconseillé de les migrer en Windows 10
    • Pour les postes en Windows 7 ou Windows 8, en plus de la vérification de la compatibilités des applications et logiciels, une sauvegarde des données est conseillée avant l’installation, et plusieurs mises à jour de pilotes doivent être faites après la migration.

En résumé, le passage à Windows 10 s’anticipe et nécessite le respect de ces pré-requis. Le bon fonctionnement de Windows 10 sur un poste et dans un environnement informatique ne pourra pas se faire sans le suivi de ces points de vigilance.
Et comme nous estimons que vous devez vous concentrer sur votre coeur de métier et que l’informatique ne doit pas être un frein à votre productivité, nous sommes en mesure de prendre en charge l’installation de Windows 10 au sein de votre parc informatique.

Pour cela, nos équipes techniques certifiées Microsoft proposent un audit afin de vous accompagner dans votre migration vers Windows 10.
N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe commerciale : isd.commerce@inforsud.com
ou au 05-62-16-76-01.
mpn

Alerte de Microsoft sur une faille de sécurité !

Le 13 mars Microsoft a publié un article sur son blog concernant une importante faille de sécurité du protocole RDP. Cette faille permet l’exécution de code malveillant pour les machines qui autoriseraient l’accès via ce protocole, et ce avant toute demande d’authentification.  Vous trouverez tout le détail concernant cette faille ici (anglais).

Nous vous recommandons de mettre a jour les postes utilisateurs et sur les serveurs.

Pour corriger cette faille, il faut installer deux KB disponible sur Windows Update : KB2621440 & KB2667402. Attention l’installation de ces deux KB nécessite un redémarrage du système d’exploitation. Si vos mises à jours sont réalisées de manière automatique, elles ont été appliquées.

Pour de plus amples informations sur les systèmes affectés, et méthodes de résolution, nous vous invitons à vous rendre sur cette page (anglais).

Pour ceux d’entre vous qui seraient clients de notre contrat SUR, un mail vous a informé de cette faille, et nous sommes à votre disposition pour vous assister dans ces opérations. Pour ceux qui n’auraient pas encore fait le pas, nous sommes à votre disposition pour vous assister ! Vous pouvez nous contacter par mail, ou au 0811 349 609, choix 1

 

Fin de support Windows Server 2000




C’est une page qui est en train de se tourner dans le monde Microsoft avec l’annonce officielle de la fin de support de Windows 2000. Celle-ci est fixée au 13 juillet 2010.. Concrètement cela signifie qu’à partir de cette date, plus aucun patch ne sera fourni par Microsoft, ni pour des problèmes fonctionnels, ni pour des problèmes de sécurité.
Pour ceux d’entre vous familiers avec les cycles de vie des produits Microsoft, ce ne sera pas une surprise puisque ceux ci sont bien définis à l’avance. Le schéma suivant résume les différentes étapes:

Windows Server 2000 étant sorti il y a exactement 10 ans, son sort était donc scellé ! Pour les plus attentifs d’entre vous, vous aurez également compris qu’à cette même date, Windows Server 2003 rentrera lui dans une phase de support étendu pour les 5 prochaines années. Durant cette phase, seuls les correctifs de sécurité seront livrés par Microsoft.
Alors si vous hésitiez encore à migrer votre parc serveurs vers le nouvel OS Windows Server 2008 R2, ces changements auront dû finir de vous inciter à y regarder de plus près. Nous serons bien sur à vos côtés pour vous aider à regarder cette opportunité, et pourquoi pas à mettre en œuvre les solutions de virtualisation nativement intégrées dans ce nouvel OS.

Windows 7 – Prerequis et Migration

Cet article est le premier d’une série visant à vous faire découvrir ce système qui sera amené à devenir votre nouvel ami de tous les jours ! Premier article oblige, nous allons nous attarder sur les problématiques de migration vers ce nouvel environnement.

Brève Introduction


Cela n’aura échappé à personne, Windows7 est donc le nouveau cheval de bataille de Microsoft. Après le succès tout relatif de Windows Vista (moins de 15% de PC équipés), la firme de Redmond ne peut se permettre un nouvel échec. Aussi les grandes mesures ont été prises, notamment en termes d’implication du public professionnel dans la mise en œuvre de cet OS. En effet, W7 (c’est le petit nom de Windows 7) est un des premiers systèmes mis à disposition des partenaires, mais aussi du grand public, dès sa version Béta (version en cours de développement). Mais c’est bien sur le produit en lui même que les plus gros efforts ont été faits, pour notre plus grand plaisir ! W7 sera donc le premier système compatible avec la plupart des machines déjà présentes sur le marché (donc dans vos entreprises). De gros efforts ont par ailleurs été faits pour faciliter la gestion des matériels (les fameux drivers qui ont donnés tant de fil à retordre avec Windows Vista) ainsi que des « vieilles » applications au travers d’un mode de compatibilité spécialement prévu pour cela ! Mais ne dévoilons pas toutes les surprises, nous le ferons au fur et à mesure des articles !

Configuration Minimale technique


Avant toute chose, il conviendra de savoir si, comme annoncé plus haut dans cet article, votre(vos) machine(s) fera(feront) partie(s) des heureuse(s) élue(s). Microsoft ayant pour une fois plus gâté les utilisateurs (notamment les entreprises) que les constructeurs de machines, la probabilité que vous puissiez migrer vers ce nouveau système est grande. Pour ceux d’entre vous toujours adeptes de Windows 98, ou Windows 2000, il ne faut pas se faire trop d’illusion, par contre pour la majorité d’entre vous qui utilisez Windows XP les chances sont plus importantes.
La configuration minimale requise peut se vérifier en quatre points:

  • Un processeur cadencé à plus d’1Ghz
  • Au moins 1Go de mémoire vive
  • 16Go d’espace disque
  • Une carte graphique compatible DirectX9 avec un pilote Windows Display Driver Model (WDDM) 1.0 ou plus

C’est malheureusement bien ce dernier point qui risque de poser problème, notamment au niveau des ordinateurs portables. Cette dénomination « barbare » cache en fait un changement d’architecture des cartes vidéos (un peu comme nous sommes passés du Franc à l’Euro) qui pourra vous amener à changer votre carte graphique dans le meilleur des cas, ou votre ordinateur dans le cas le plus probable (nombre d’ordinateurs ont des cartes graphiques présentes directement sur la carte mère).
Afin d’ôter tout soupçon de vos esprits, rendez-vous sur la page de téléchargement du « conseiller de mise à jour W7 » de Microsoft disponible ici. En téléchargeant le programme proposé, vous saurez rapidement si oui ou non, votre ordinateur actuel est compatible avec W7.

La migration d’un ordinateur existant

C’est sur ce point très attendu que Microsoft a malheureusement failli ! En effet, les postes actuellement sous Windows XP ne pourront pas être migrés automatiquement et devront donc l’être manuellement. Cela ne veut pas dire que toutes vos données seront perdues lors du processus de migration, cela veut par contre dire que celui-ci passera préalablement par une sauvegarde des données personnelles et applicatives, une réinstallation complète des applications, puis une remise en place des données de personnalisation. Vous l’aurez compris, ce processus est forcément plus long et complexe que pour les utilisateurs de Windows Vista qui se voient là fortement récompensés pour leur loyauté, la migration se faisant dans ce cas là de manière quasi transparente !
Pour prendre brièvement la défense de l’éditeur, on peut se dire que Windows XP a maintenant plus de 9 ans, qu’il n’est plus supporté de manière « normale » depuis avril, et que le système ayant fortement changé, il était techniquement complexe de réaliser cette tâche de manière automatique !
Heureusement, Microsoft, conscient de l’embarras causé, a tout de même prévu un utilitaire permettant de faciliter le transfert des paramètres de personnalisation depuis votre poste Windows XP vers Windows Seven. Cet utilitaire permettra par exemple de transférer vos documents, paramètres de comptes, favoris internet, … Nous ne savons malheureusement pas à ce jour si les paramètres applicatifs seront tous sauvegardés et transférés, notamment pour les programmes non Microsoft.
Vous l’aurez donc compris, pour la majorité d’entre vous, la phase de migration ne se fera pas sans soucis, devra donc être planifiée et opérée de manière rapide afin de limiter le temps de non utilisation de vos ordinateurs.

Nous vous donnons rendez-vous dans la prochaine newsletter pour plus d’informations sur ce nouveau futur ami qu’est W7 !