Windows 10 : votre environnement est-il compatible ?

Depuis le 1er novembre 2016, Windows 10, le dernier système d’exploitation de Microsoft est installé sur l’ensemble des ordinateurs nouvellement commercialisés, les constructeurs abandonnant les systèmes d’exploitation Windows 7 et Windows 8. Windows 10 PC

Vous serez donc prochainement amenés à installer des postes en Windows 10 dans votre environnement informatique et vous devrez vous assurez de la compatibilité de ce nouveau système d’exploitation avec vos logiciels et applications métiers :

windows 10

  • Soit dans le cadre de l’achat d’un ou plusieurs nouveaux postes :
    • vérification de la compatibilité avec vos antivirus, sauvegardes, logiciels spécifiques et périphériques utilisés : scanner, imprimante étiquettes, code barre …
  • Soit dans le cadre d’une migration de poste :
    • Pour les postes en XP, il est déconseillé de les migrer en Windows 10
    • Pour les postes en Windows 7 ou Windows 8, en plus de la vérification de la compatibilités des applications et logiciels, une sauvegarde des données est conseillée avant l’installation, et plusieurs mises à jour de pilotes doivent être faites après la migration.

En résumé, le passage à Windows 10 s’anticipe et nécessite le respect de ces pré-requis. Le bon fonctionnement de Windows 10 sur un poste et dans un environnement informatique ne pourra pas se faire sans le suivi de ces points de vigilance.
Et comme nous estimons que vous devez vous concentrer sur votre coeur de métier et que l’informatique ne doit pas être un frein à votre productivité, nous sommes en mesure de prendre en charge l’installation de Windows 10 au sein de votre parc informatique.

Pour cela, nos équipes techniques certifiées Microsoft proposent un audit afin de vous accompagner dans votre migration vers Windows 10.
N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe commerciale : isd.commerce@inforsud.com
ou au 05-62-16-76-01.
mpn

Gagnez en efficacité avec Sage Génération i7



Vous souhaitez augmenter vos marges en maîtrisant et réduisant vos coûts ?

Vous cherchez à alléger les tâches chronophages?

Nous vous proposons la migration vers la nouvelle Génération i7


Inscrivez-vous dès maintenant pour participer au web séminaire :


le Jeudi 26 novembre à 15h30

Nos équipes restent à votre disposition pour tout complément d’information : 0811 349 609.

Anticipez la fin du support Windows Server 2003 !!


Microsoft n’assurera plus le support de Windows Server 2003 à compter du 15 juillet 2015 (Source Microsoft). Comme pour Windows XP, Microsoft, puis tous les éditeurs ne proposeront plus de mise à jour et n’assureront plus les compatibilités matériels et logiciels.
 





Les risques encourus concernent en premier lieu le serveur, point central du système d’information de l’entreprise, mais ce sont l’ensemble des postes qui seront impactés sur les applications : messagerie, outils comptables, logiciels métiers, antivirus, etc…
Cela touche le bon fonctionnement de votre activité et il est par conséquent indispensable de l’anticiper.



Depuis une trentaine d’années, nous vous accompagnons et nous vous conseillons dans l’évolution de votre système d’information.
Nous vous proposons une étude personnalisée pour définir la solution la plus pertinente selon votre système d’information.
Désormais, les nouvelles technologies offrent plusieurs choix :
Selon vos attentes et vos besoins, plusieurs choix seront possibles :

    • L’évolution vers Windows Server 2012

Dans ce cadre, nos techniciens certifiés Microsoft se chargeront de la mise en oeuvre de ce nouveau serveur et de la migration des données et  applications actuellement en place

    • L’évolution vers une solution externalisée

Inforsud Diffusion dispose d’un datacenter sur son site de Bozouls (12) dans lequel vos applications et données pourront être hébergées en toute sécurité.

  • L’évolution vers la virtualisation de vos serveurs

Inforsud Diffusion propose des solutions innovantes de virtualisation permettant d’optimiser la disponibilité de vos applications et ainsi vous affranchir de pannes matérielles.




Réalisez en quelques clics le diagnostic de votre parc informatique en remplissant le formulaire ci-dessous.
N’hésitez pas à prendre contact avec votre commercial attitré, ou avec notre commercial sédentaire Bruno Giard par téléphone au 05 62 16 76 03 ou par mail : bruno.giard@inforsud.com.
 

 

Civilité MMmeMlle
Votre nom (obligatoire)
Votre prénom
Votre société (obligatoire)
Votre email (obligatoire)
Téléphone professionnel
Nombre de serveurs :
Nombre d’applications hébergées :
Quel est votre frein pour une migration vers WS 2012, le cloud ou une solution de virtualisation :


Sage Paie et la DSN

Le 1er janvier 2016, la Déclaration Sociale Nominative, ou D.S.N, apportera aux entreprises françaises un changement très important dans la gestion des déclarations sociales. Une transmission unique, mensuelle, réalisée directement à partir du logiciel de paie, se sera substituée à la plupart de ces déclarations, y compris la DUCS et la DADS-U.
D’ici au 1er janvier 2016, le périmètre des déclarations remplacées, ainsi que celui des entreprises concernées, va s’élargir progressivement avec un passage obligé pour certaines d’entre elles dès 2015 ( critères en cours de définition).
Dès aujourd’hui , il est déjà temps de mettre en conformité votre logiciel de paie avec SAGE PAIE & RH GENERATION i7 afin d’anticiper cette réforme.

Sage Paie et RH  i7

Qu’est-ce que la D.S.N ?

La D.S.N – Déclaration Sociale Nominative – va modifier en profondeur le travail « Social » des services administratifs et financiers.

Jusqu’à maintenant, vous devez fournir plusieurs déclarations sociales, à des échéances différentes, et les envoyer à différentes adresses selon les organismes concernés.

A partir du 1er janvier 2016, vous allez procéder à une seule transmission, mensuelle et dématérialisée, à partir du logiciel de paie SAGE , dont les données seront distribuées aux différents organismes de protection sociale publics et privés, via le portail SAGE . Chaque salarié sera désigné par une identité unique. C’est la D.S.N. (déclaration sociale nominative).

Fonctionnement DSNLa transmission mensuelle de ces données individuelles des salariés sera complétée de façon ponctuelle par les événements propres à chaque salarié : maladie, congé maternité, fin du contrat de travail, etc. Ces déclarations seront elles aussi transmises dans un flux unique et dématérialisé.

D’ici au 1er janvier 2016, le périmètre des déclarations remplacées s’étendra progressivement afin d’inclure notamment la DUCS puis la DADS-U. Le champ des entreprises concernées s’étendra lui aussi, jusqu’à couvrir l’essentiel des entreprises privées.

Le calendrier de la D.S.N

Calendrier DSN La généralisation de la Déclaration Sociale Nominative est fixée au 1er janvier 2016.

En 2014, la DUCS sera intégrée à la D.S.N.

2014-2015 : intégration progressive des autres déclarations.

En 2016, les autres DUCS et la DADS-U seront intégrées à la D.S.N, qui devient obligatoire pour toutes les entreprises.

Connaissez vous Sage – Le Mag’ ?



La newsletter mensuelle « Sage – Le Mag' », revient ce mois-ci sur un événement important qui arrivera à échéance dans exactement un an ! Vous aurez bien entendu reconnu l’échéance en question : l’obligation d’utiliser le SEPA !
Ce sujet est important pour le bon fonctionnement de votre entreprise, et la newsletter vous aide à tracer la bonne route à suivre pour correctement appréhender cette migration.
Vous pouvez la consulter en cliquant ici.

Si vous avez des questions, si vous souhaitez un complément d’information sur ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter : contact-diffusion@inforsud.com.

ETEBAC/X25 : Échéance du 01 juillet 2012

Annoncée depuis plusieurs années par Orange, la date de fin de vie du réseau X25 est maintenant connue. L’opérateur historique avait communiqué à tous ses clients sur la fin de ce service au 30 Septembre 2011.
Les migrations étant complexes, la date a été repoussée et est désormais fixée au 1er Juillet 2012, soit dans quelques semaines à peine. A partir de cette date, Orange n’assurera plus aucune réparation sur ce réseau et commencera son démantèlement, processus qui devrait durer plusieurs mois.

 

Par conséquent, si vous échangez toujours aujourd’hui des informations sous forme de fichiers électroniques avec votre banque, et au travers d’un réseau spécifique autre qu’Internet, la suite de ce message vous concerne tout particulièrement.

Pour les échanges télématiques avec les banques, le protocole de communication ETEBAC (Echanges TElématiques BAnques Clients) est spécifiquement lié à ce réseau X25. ,La fermeture du réseau X25 entraîne aussi l’arrêt du protocoleque ce soit via des passerelles sur le réseau téléphonique analogique (RTC), par modem X25, ou par Numéris ISDN.Si vous n’avez pas encore opté pour les solutions de remplacement « Internet » proposées par les banques (EBICS, SWIFTNet, …), vous êtes peut être encore directement ou indirectement utilisateur du réseau X25. Une action urgente de votre part doit être réalisée !

Ces échanges télématiques permettent la relation entre une entreprise et sa ou ses banques :

  • dans le sens « entreprise » vers « banque », ils permettent d’assurer les fonctions essentielles comme le règlement des fournisseurs, des salaires et des virements de trésorerie, l’encaissement des clients, prélèvements ou LCR-BOR.
  • dans le sens « banque » vers « entreprise», ils permettent, après authentification du client par la banque de récupérer des fichiers d’extraits de compte, d’avis d’opération etc., avec un niveau d’automatisation possible.

Les échanges entre les entreprises et les banques se font désormais via le réseau de transport Internet avec utilisation de protocoles d’échanges qui pourront également supporter les nouveaux formats SEPA bientôt obligatoires.

Les banques ont proposé des solutions de remplacement : EBICS, SWIFTNet … La migration des entreprises vers ces solutions est bien engagée (>90% à ce jour), mais il devient maintenant ,urgent pour les entreprises qui n’ont pas encore migré de le faire rapidement.

A compter du 1er juillet 2012, Orange Business Services débutera le démontage du réseau, opération complexe qui se déroulera sur plusieurs semaines. Concrètement, à cette date, il n’y aura plus d’engagement de service, c’est-à-dire qu’il n’y aura plus d’engagement de rétablissement du service., La réparation des pannes ne sera pas assurée.

C’est pourquoi il est important que toutes les entreprises qui n’ont pas encore migré soient mobilisées. Le risque de ne pas faire peut avoir des conséquences importantes. En l’absence d’évolution, l’entreprise sera dans l’obligation d’avoir recours à des modes de fonctionnement dégradés qui auront inévitablement un impact sur son fonctionnement.
Nous invitons les entreprises concernées à se rapprocher très rapidement de leur(s) banque(s), leur opérateur et leur éditeur de logiciel pour analyser avec eux les solutions alternatives à ETEBAC disponibles, et mettre en œuvre leur projet de migration.

Ce changement nécessite l’appui de votre intégrateur de solution de gestions, la signature d’un nouveau contrat avec chacune de vos banques en gardant les mêmes types de flux et l’installation d’une nouvelle solution. Ainsi, le démarrage de la nouvelle solution pourra se dérouler en parallèle du dispositif actuel ETEBAC sur un mode sécurisé.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce sujet,  souhaitez vous assurer que vous n’êtes pas impacté par cet arrêt, et que vous pourrez continuer de fonctionner correctement, n’hésitez pas à prendre contact avec nous contact-diffusion@inforsud.com ou au 05 62 16 76 00

MN_2012 – Virtualisation : Mythes et Réalités

Ce sont plus de 40 DSIs qui ont assisté à notre conférence sur le sujet de la Virtualisation. Patrick Puyet (Microsoft) a pu présenté l’état du marché actuel, avant de donner quelques pistes sur la stratégie suivie par Microsoft dans ce domaine. Dany Berteaux a ensuite exposé l’approche de la virtualisation en PME aux travers d’une approche par les besoins de la DSI ou de la direction générale de l’entreprise. Finalement M. Rocher, DSI de CESML, a partagé avec les auditeurs son expérience en la matière en précisant concrètement le pourquoi ainsi que les gains de la solution Hyper-V mise en place dans son environnement. Nous tenons à remercier une nouvelle fois tous les participants à cette conférence ainsi que les animateurs avec qui nous avons travaillé !

Suite à cette présentation, les participants se sont retrouvés sur l’espace Démo du salon pour assister à quelques manipulations en direct ! Directement connectés à notre DataCenter de Rodez, nous avons montré comment, depuis System Center 2012 (alors tout fraichement annoncé publiquement), fonctionnait l‘administration des serveurs virtuels : création de machines, bascules à froid mais également à chaud, supervision, …

Vous trouverez tout le détail de cette présentation en téléchargement ici, ainsi que le support de la démonstration ici. Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez échanger directement avec nous, n’hésitez pas à prendre contact soit par mail contact-diffusion@inforsud.com ou au 05 62 16 76 00.

Programme de la conférence

Le Jeudi 26 Avril 2012 à 15h15, nous vous invitons à venir assister à la conférence que nous animerons dans le cadre du parcours dédié aux DSIs et RSIs.

La virtualisation des serveurs et des applications se déploie aujourd’hui dans toutes les PME pour faciliter le fonctionnement et l’évolution de leurs systèmes informatiques.

Découvrez les grandes tendances du marché, le positionnement des différents acteurs, et les impacts de cette technologie sur le fonctionnement de votre système d’information. Ces éléments vous seront présentés par un responsable marché Microsoft.

Mr Rocher, DSI de CESML témoignera de son expérience dans la mise en place d’une infrastructure basée sur Microsoft Hyper-V suite à la refonte de son système d’information.

Cette conférence sera suivie d’une démonstration sur l’espace prévu à cet effet dans le cadre du salon. Vous pourrez y voir comment Hyper-V et SCVMM travaillent conjointement pour assurer la supervision et le maintien en conditions opérationnelles de votre plateforme de virtualisation.

Pour vous inscrire à cette conférence, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de la mélée numérique et y découvrir l’ensemble du programme, et vous inscrire pour participer aux conférences !

La nouvelle version d’Exchange est arrivée


La nouvelle version de la suite de messagerie Microsoft Exchange est disponible depuis la fin de l’année 2009. Comme les futures versions de la suite Office et de WSS, elle répond au doux nom d’Exchange 2010. Dans cet article, nous parcourrons les grandes nouveautés de cette version, ce qui devra vous permettre d’identifier si cette nouvelle version peut répondre à certaines des problématiques que vous rencontrez aujourd’hui dans l’utilisation de votre messagerie.

Avant de voir les fonctionnalités, regardons un pré-requis important de cette nouvelle version. Le 64 bits est obligatoire, tout comme pour les autres logiciels serveurs de la gamme 2010 existante ou à venir. Matériels et systèmes d’exploitation devront donc impérativement gérer le 64 bits pour migrer.
Côté fonctionnalités, cette nouvelle version de Microsoft Exchange vient principalement changer les approches d’archivage, de stockage, d’administration du serveur, et du client de messagerie web OWA, anciennement Outlook Web Access et rebaptisé Outlook Web App. Voici, point par point, un descriptif de ces nouvelles fonctionnalités :

  • L’archivage des .pst sur le serveur. Isabelle Scemla, chef de produit sur les communications unifiées de Microsoft, explique que « celui-ci est maintenant centralisé ; l’administrateur de l’entreprise peut créer une boîte d’archivage supplémentaire pour l’utilisateur, qui dépose alors ses fichiers .pst sur sa boîte d’archive en ligne, manuellement ou automatiquement. » L’utilisateur est donc en mesure d’accéder à ses archives via le client Outlook ou via le client Web OWA. Cette fonctionnalité va donc amener une réponse forte et cohérente de sauvegarde des archives de messages, traditionnellement présentes sur les postes des utilisateurs et donc bien souvent très peu sécurisées.
  • L’optimisation des ressources de stockage. « Exchange 2010 réduit les écritures sur disques et autorise le recours de disques moins performants » précise Cyril Beurier, consultant senior chez Avanade France. Le coût de stockage des boîtes aux lettres devrait diminuer en évitant l’utilisation de disque rapides et donc plus onéreux. La consolidation et l’optimisation des infrastructures, devenues un élément stratégique chez Microsoft, fait donc son apparition dans la messagerie.
  • Le partage natif des annuaires. L’emploi d’un outil de synchronisation d’annuaire n’est plus indispensable pour le partage global des adresses entre un serveur Exchange situé sur site et un serveur Exchange sur un autre site ou en mode hébergé. La coexistence avec la version BPOS (version hébergée des solutions Microsoft) s’en trouve ainsi améliorée. Les opérations de fusion/acquisition seront également fortement simplifiées grâce à cette fonctionnalité.
  • Une meilleure administration: L’architecture DAG (Database Available Group) a évolué afin de faciliter la réplication des données sur des architectures en cluster. Par ailleurs, le nombre de nœuds n’est plus limité à deux comme pour Exchange 2007, mais va jusqu’à 16.
  • La prévention des fuites. Dans Exchange 2010, il est possible de paramétrer des règles pour filtrer les messages par mots clés avant qu’ils ne sortent de l’entreprise, ou pour empêcher de les imprimer.
  • L’intégration avec Office Communication Server (OCS). L’intégration avec OCS, le serveur de messagerie unifiée de Microsoft, se poursuit : les fonctionnalités de présence et de messagerie instantanée sont disponibles également depuis l’interface Web OWA. L’envoi de SMS depuis le client Outlook a également été ajouté, et fonctionnera avec des téléphones acceptant le protocole ActiveSync.
  • Une interface Web OWA plus complète. Remaniée, elle supporte mieux les navigateurs Firefox et Safari. Les calendriers sont désormais disponibles en mode Web. Selon certains utilisateurs de la version bêta, OWA se rapproche fonctionnellement d’un Outlook sur poste. Cet apport rendra ainsi plus crédible la partie messagerie en ligne de l’offre BPOS de Microsoft, mais surtout l’utilisation dans le cadre de l’entreprise de la version « clientless » d’Outlook qui devrait se développer.

Voici donc pour un premier tour d’horizon des fonctionnalités apportées par cette nouvelle version de Microsoft Exchange qui apporte ainsi de vrais réponses à des lacunes des versions précédentes. Nul doute que la version 2010 sera encore une fois une version de référence dans le monde de la messagerie, qui plus est dans un monde qui se rationalise et s’optimise !

Windows 7 – Une interface en mouvement


Après avoir vu les pré-requis de la migration vers Windows 7, nous vous proposons de faire un tour d’horizon des nouveautés de l’interface utilisateur de Windows 7.
Windows AeroLe grand changement, et d’importance, de Windows 7 est l’arrivée du nouvel environnement graphique nommé « Aero ». Comme chacun le sait, la partie la plus visible d’un système opératoire comme Windows est bel et bien son interface graphique. Hors, sur ce domaine, Microsoft avait quelques longueurs de retard sur le leader en la matière Apple. Après quelques débuts hésitants dans Windows Vista, Aero arrive avec quelques nouveautés qui devraient rendre votre expérience d’utilisateur, plus simple, plus rapide et donc … plus efficace. Productivité, c’est bel bien l’énorme valeur ajoutée de ce nouvel environnement graphique de Windows 7 !

La barre des tâches : Une clé du succès

Premier changement d’importance qui sautera aux yeux de tout utilisateur novice de Windows 7: la barre des tâches ! Cette dernière a subi un sérieux lifting : fini la petite barre grise chère aux fans de Windows 2000 et XP, et bienvenue dans un monde plus simple, plus transparent, plus « aérien » ! Voici quelques-unes, au delà de la partie visuelle, des nouveautés apportées à cet élément clé de l’environnement:

  • Une plus grande taille pour permettre aux interfaces tactiles de fonctionner correctement. Cela pourra ravir ceux d’entre vous qui utilisent des équipements industriels et qui étaient obligés de mimer des gestes de souris avec leur doigt ! Cette interface là est résolument tournée vers le futur en prenant en compte ce paramètre depuis son origine.
  • Des applications « épinglées » pour permettre un accès plus rapide. Vous utilisez un nombre limité d’applications sur des bases journalières ? Celles-ci pourront dorénavant trouver leur place directement sur cette barre, et y resteront ! Ainsi plus besoin de chercher ce fameux raccourci, d’encombrer son arrière-plan de bureau, ou encore de chercher la fameuse fenêtre au milieu des dizaines d’autres ! En effet, les application épinglées, une fois démarrées, resteront accessibles depuis ce même icône ! Efficacité quand tu nous tiens !

  • L’affichage de miniatures des fenêtres réduites lorsque l’on passe la souris au dessus de l’icône. Certainement un des ajouts les plus « sexys » et des plus utiles ! Plus besoin de se souvenir de ce fameux nom de fichier … Juste à quoi il ressemble, ce qui, vous en conviendrez, est tout de même plus simple !

    Pinned applications
  • Un menu démarrer remodelé lui aussi. Comme à son habitude il vous présentera directement les applications les plus utilisées, mais une fonctionnalité trouvée au préalable dans des utilitaires externes comme Launchy fait une entrée remarquée. Une fois le menu démarrer ouvert, une boite de recherche (préactivée) vous permet de saisir les premières lettres de votre application, permettant de simplifier l’affichage des applications présentées en supprimant celles ne répondant pas aux critères choisis. C’est tout simplement quelques précieuses secondes gagnées à chaque ouverture de programme ! Pour les plus experts d’entre vous, adeptes des raccourcis clavier, la suite de touches suivantes Windows,calc,Entrée vous permettra par exemple d’ouvrir la calculatrice, et ce sans aucun clic de souris ! Efficacité, Efficacité !!!
  • Et j’en oublie … Mais il faut un peu de surprises !

La gestion des fenêtres : Performance, Transparence, et grands écrans !

Si les changements de la barre des tâches sautent aux yeux, ceux présents dans la gestion du fenêtrage sont plus subtils mais tout aussi surprenants ! Encore une fois l’objectif ciblé par Microsoft est de simplifier et optimiser ce composant, notamment au vu des tailles d’écrans devenus de plus en plus importants. Voici donc quelques unes de ces nouveautés.

  • Fenêtres côte à côte : Snap it ! Vous voulez comparer deux fichiers Excel côte à côte sur votre nouvel écran 21″. Fini les 10 minutes de préparations pour bien aligner vos deux fenêtres. La fonction Snap permet de faire cela simplement. Prenez votre fenêtre et faites la glisser sur le bord gauche (ou droit) de votre écran. Elle se redimensionnera alors automatiquement pour occuper exactement la moitié de votre écran ! Simple et rapide ! A noter que si vous glissez cette fenêtre sur le haut de l’écran, elle prendra alors tout l’espace disponible !
  • Un peu de ménage ? Vos yeux sont dérangés par toutes les applications ouvertes simultanément derrière votre application principale ? Prenez votre fenêtre, secouez là à la mode Orangina, et elle restera la seule visible, les autres applications étant toutes réduites dans la barre des tâches. Encore une fonction très utile pour ceux d’entre vous qui possèdent de grands écrans et veulent un peu de concentration.
  • Le changement de fenêtre en image ! Le fameux Alt-Tab est lui aussi remodelé, et amélioré en vous offrant plusieurs possibilités. Si vous utilisez le raccourci alt-tab, vous aurez dorénavant le bonheur de voir apparaitre vos fenêtres en miniatures graphiques, ce qui est forcément plus agréable. Pour ceux d’entre vous adeptes de la 3D, le raccourci Windows-Tab vous offrira la même fonctionnalité mais en 3D, certainement pour donner un peu de perspective à votre environnement de travail !

  • Besoin de voir le bureau ? Posez votre souris sur le coin inférieur droit de l’écran, vos fenêtres deviendront alors toutes transparentes vous permettant de voir votre bureau. Simple mais appréciable !

Restent encore quelques nouveautés qui se situent plus du côté de l’agrément que de l’efficacité comme la possibilité d’avoir un papier peint de bureau qui change régulièrement (comme pouvait le faire votre écran de veille) ou encore une zone d’icônes de notifications (la partie droite de la barre des tâches) légèrement remodelée, mais nous ne pouvons tout de même pas dévoiler toutes les surprises !

Si vous souhaitez avoir notre avis sur certaines fonctionnalités, ou domaines de windows 7, n’hésitez pas à le dire en nous laissant un commentaire ou en nous envoyant un email !

Fin de support Windows Server 2000




C’est une page qui est en train de se tourner dans le monde Microsoft avec l’annonce officielle de la fin de support de Windows 2000. Celle-ci est fixée au 13 juillet 2010.. Concrètement cela signifie qu’à partir de cette date, plus aucun patch ne sera fourni par Microsoft, ni pour des problèmes fonctionnels, ni pour des problèmes de sécurité.
Pour ceux d’entre vous familiers avec les cycles de vie des produits Microsoft, ce ne sera pas une surprise puisque ceux ci sont bien définis à l’avance. Le schéma suivant résume les différentes étapes:

Windows Server 2000 étant sorti il y a exactement 10 ans, son sort était donc scellé ! Pour les plus attentifs d’entre vous, vous aurez également compris qu’à cette même date, Windows Server 2003 rentrera lui dans une phase de support étendu pour les 5 prochaines années. Durant cette phase, seuls les correctifs de sécurité seront livrés par Microsoft.
Alors si vous hésitiez encore à migrer votre parc serveurs vers le nouvel OS Windows Server 2008 R2, ces changements auront dû finir de vous inciter à y regarder de plus près. Nous serons bien sur à vos côtés pour vous aider à regarder cette opportunité, et pourquoi pas à mettre en œuvre les solutions de virtualisation nativement intégrées dans ce nouvel OS.