Votre école numérique

Lancé en 2015 par le gouvernement, le plan numérique pour l’éducation , avec comme objectif principal le développement des usages numériques dans le système éducatif, se met en place peu à peu au sein de l’ensemble des établissement scolaires.Le déploiement du numérique éducatif concerne aujourd’hui l’ensemble des établissements scolaires et les outils permettant sa mise en place sont nombreux : TBI, VPI, tablettes, internet, wifi, ….

 

Le VPI, VidéoProjecteur Interactif, est un équipement incontournable pour faire entrer votre école dans l’ère du numérique : un outil interactif qui favorise l’implication des élèves et permet de mieux canaliser leur attention et favorisant le travail collectif.
Parmi les avantages de cet équipement, les principaux sont son prix, sa facilité d’utilisation mais également son interactivité : il peut être utilisable sur tout type de surface « morte » : tableau blanc, mur, table, et ne nécessite donc pas l’achat d’un tableau dédié.

Une classe de l’école de Bozouls (Aveyron), équipée d’un VPI installé par Inforsud Diffusion.

Vous trouverez ici une vidéo de démonstration d’un VPI installé au sein d’une école :

Les équipes d’Inforsud Diffusion ont assisté les différentes collectivités (Mairie, Communauté de Communes) en charge du déploiement de ce programme Ecole Numérique puisque plus de 150 VPI ont déja été mis en place par nos équipes. Parmi les dernières installations effectués, la Mairie d’Escalquens : « pleinement satisfait, tant de la qualité de la prestation de vos techniciens que du matériel choisi ».
Notre commerciale sédentaire, Liliane, reste à votre écoute pour toute question, renseignement complémentaire et estimation rapide pour l’installation d’un équipement adapté à votre budget et à vos attentes :
05-62-16-76-01 / liliane.lacombe@inforsud.com.

 

La DSN vue par notre expert, Rémi Brouillaud

Comment gérer au mieux l’intégration de la DSN au sein de votre entreprise ?


Tribune de Rémi Brouillaud – Directeur Commercial Inforsud Diffusion

Dès le 1er janvier 2016, la D.S.N (Déclaration Sociale Nominative), instituée par la loi de simplification du 22 mars 2012, entrera en vigueur pour toutes les entreprises.
Voilà pour le contexte légal… mais comment met on en œuvre la DSN, quels sont les impacts pour l’entreprise, son organisation, son écosystème et les systèmes d’information ?
En tant qu’intégrateur informatique, Inforsud Diffusion estime que son rôle d’accompagnement vers cette transition est crucial. Aussi, je souhaite vous apporter quelques éclaircissements pragmatiques.

La D.S.N., c’est quoi ?

Jusqu’à présent, les entreprises sont soumises annuellement à l’obligation de transmettre aux organismes sociaux les données sociales de l’ensemble du personnel.
Ce sont donc plusieurs déclarations à envoyer à plusieurs organismes dans une période très contrainte : avant fin janvier de chaque année.

La simplification a été entamée depuis quelques années par la mise en place du format de données unique appelé DADS U (Déclaration Automatisée des Données Sociale Unifiée), puis de son évolution vers le format N4DS (Norme pour les Déclarations Dématérialisées Des Données Sociales).

Cette marche forcée vers la dématérialisation et vers un EDI (Echange de Données Informatisé) complet des données sociales arrive à l’étape ultime par la mise en place de la D.S.N.

En effet, avec cette déclaration, l’entreprise déposera ses données en mode EDI à un point de dépôt D.S.N à partir duquel les différentes déclarations sont adressées aux organismes.

A compter de 2016, seul ce canal sera autorisé et les saisies en ligne ne seront alors plus possibles.

Mais un schéma valant mieux qu’un long discours, je vous propose ci-dessous un résumé du passé, du présent et de l’avenir de la gestion des données sociales informatisées entre l’entreprise et l’Etat :

dsn1

Nous avons tous compris qu’au travers de cette démarche de simplification, l’Etat fait de substantielles économies d’échelle pour la collecte, le traitement et le contrôle des données sociales des entreprises.
Mais l’entreprise aussi qui, au sortir de cette période un peu trouble de mise en place, va générer des gains de productivité administrative.

Ci-après quelques estimations de gains fournies par l’URSSAF :

dsn2

Mais qu’en est-il pour l’entreprise, son organisation et son écosystème pour la mise en place de la D.S.N ?

Le message de simplification induit par l’Etat depuis la mise en place de la norme DADS U prend tout son sens avec l’arrivée de la D.S.N.

Mais celui-ci est généralement mal perçu à ce jour par les entreprises car il bouscule les habitudes, et génère des coûts directs et indirects de mise en place.
Le rythme de dépôt des données sociales avec la D.S.N s’accélère fortement en passant de l’annuel au mensuel !

Ce changement n’est pas neutre dans l’organisation du service RH de l’entreprise.

A cela s’ajoute l’obligation de déclarer un « signalement » consécutif à un évènement pour un salarié (ex : arrêt maladie) dans les cinq jours de la connaissance de celui-ci : une nouvelle accélération du rythme de déclaration !

Ces nouveautés représentent un gros bouleversement des (mauvaises ?) habitudes prises par les services paie des entreprises qui par exemple font une régularisation mal anticipée en fin d’année lors de la génération de la N4DS.

Ce ne sera plus possible avec la D.S.N qui impose de la rigueur car la périodicité mensuelle très courte oblige les entreprises à clôturer de façon précise, sans retour arrière ou report, leurs données sociales.

Certainement un mal pour un bien !

En amont l’entreprise se doit de s’assurer auprès de son prestataire informatique que sa solution de paie est compatible D.S.N, de faire les mises à jour ou évolutions techniques et fonctionnelles nécessaires, voire de changer de solution si l’éditeur baisse les bras face au chantier D.S.N …

Une fois cette étape franchie, le gros du projet est encore à venir afin d’intégrer dans son dossier de paie tous les paramétrages nécessaires à la D.S.N, contrôler, tester, déposer à blanc etc. afin de pouvoir être prêt dans les délais pour la première déclaration obligatoire des données sociales de janvier 2016.

Ceci sans oublier les phases intermédiaires dont la phase 2 obligatoire pour certaines entreprises depuis mars 2015.

Pour rappel ou découverte, vous trouverez ci-dessous un schéma des différentes phases introduites depuis 2013 :

dsn3

C’est un projet à part entière dont il faut prendre la mesure dès maintenant et pour certains cela sera certainement trop tardif pour enfin voir la lumière au bout du tunnel DSN de 2015…

Mais cela ne s’arrête pas en janvier 2016 car une fois le graal atteint (dépôt de la première D.S.N) , l’entreprise se doit d’être très vigilante les premiers mois de 2016 afin de garder ce nouveau rythme, la rigueur associée et prendre….de nouvelles habitudes !

La D.S.N est obligeante pour l’entreprise (informatique, RH , …) mais aussi pour son écosystème (éditeur, intégrateur, conseil ) qui se doit d’assurer le niveau de service attendu par les entreprises dans une période très courte.

Cet effet de vague opérationnelle est bien entendu générateur de forte activité pour l’écosystème mais surtout très compliqué à gérer pour un intégrateur comme Inforsud Diffusion car la mécanique des fluides veut que plus la vague est haute, plus le creux derrière est profond…

Cela implique une gestion au mieux des compétences internes voire externes pour gérer ce flux d’activité temporaire tout en assurant le service auprès des autres clients pas concernés par le sujet de la D.S.N.

Mais pour la bonne cause finale (simplification administrative pour l’état et les entreprises), il nous faut tous positiver cette période qui est une étape supplémentaire sur le chemin de la transition numérique des entreprises !

Ekiden d’Albi, belle performance pour la TeamCodir !


On ne change pas une équipe qui gagne : La TeamCodir : Simon, Dominique, Gilles, Dany, Bruno et Agathe !!

ekidenresultats3

</ekiden2.1 L’année passée, le Codir Inforsud Diffusion a participé à son 1er challenge sportif lors de l’Ekiden d’Albi, et comme prévu la même équipe s’est retrouvée sur la ligne de départ samedi soir !
Les bons résultats de l’année passée et les blessures de certains ne donnaient pas trop d’espoir pour une meilleure performance, et pourtant le miracle a eu lieu ! Une bonne ambiance, des collègues venus malgré le froid supporter la TeamCodir et nos coureurs se sont sentis pousser des ailes ! ekiden3
leboss Et le chef, dernier relayeur qui franchit la ligne d’arrivée pour boucler cet Ekiden en 3h25mn !
Une très belle course donc, dans un cadre magnifique autour de la cathédrale d’Albi, pour laquelle nous serons encore présents l’année prochaine.
Sachez que la TeamCodir acceptera volontiers d’être challengée par un ou plusieurs de ses clients qui souhaiteraient monter une équipe, à bon entendeur…
ekiden4

Retrouvez-nous au prochain Devcom Midi-Pyrénées




Cette année encore, Inforsud Diffusion sera présent au DEVCOM Midi-Pyrénées le 5 novembre prochain à la CCI de Toulouse (2 rue d’Alsace-Lorraine 31000 Toulouse).

Le DEVCOM est le salon dédié au développement commercial, marketing et communication de la région Midi-Pyrénées.

Venez découvrir comment SAGE CRM accélére le développement de votre Chiffre d’Affaires et fidélise vos clients.







Une solution CRM (Customer Relation Management) ou GRC (Gestion Relation Client) participe à votre développement commercial :

  • Fidéliser vos clients
    • Connaître vos clients et vos interlocuteurs
    • Maîtriser votre qualité de service
  • Prospecter efficacement
    • Définir les bonnes cibles
    • Etre mieux organisé afin d’adapter les actions commerciales
  • Piloter l’activité commerciale
    • Suivre les processus de vente
    • Anticiper les plans d’actions avec vos équipes
  • Mettre à disposition un outil performant pour vos commerciaux
    • Faciliter le traitement des tâches quotidiennes
    • Prioriser les actions
    • En totale mobilité

Pour plus de renseignements, contactez Rémi Brouillaud Par mail : remi.brouillaud@inforsud.com
Par téléphone : 05 62 16 76 00

Vous pouvez consulter nos Démos « auto-déroulantes » en cliquant ici